Publié le 17 Février 2020

Les techniques d’observation dans le visible : les révolutions technologiques des années 80

Le 7 février dernier, Ray a présenté « Les techniques d’observation dans le visible : les révolutions technologiques des années 80 » lors de la dernière séance du club astronomie à Saint-Laurent-Blangy.


Ray a commencé par décrire les turbulences de l’atmosphère et la raison pour la quelle une étoile scintille. Et l’idée qui a émergé d’optique adaptative dont le principe est très simple, mais la réalisation infiniment complexe.
Ensuite, il a expliqué ce qu’est l’optique active qui n’a rien à voir avec l’optique adaptative, mais ces 2 avancées technologiques se complètent pour obtenir un résultat 4 à 6 fois meilleur avec les grands télescopes terrestres que le télescope spatial Hubble.
En complément, il nous a décrit la troisième révolution avec les miroirs segmentés. Mais toutes ces avancées technologiques n’auraient pu se faire sans les progrès de l’informatique et l’évolution vertigineuse de la puissance de calcul.
Pour illustrer ses propos, Ray a exposé les « ancêtres » des années 90 et 2000 qui ont bénéficié de ces avancées : les Keck d’Hawaï, le VLT, le Large Binocular Telescope …
Puis nous avons parcouru les 3 télescopes géants en cours de réalisation (dont l’un est bloqué …) et les 2 télescopes solaires géants (dont l’un n’est qu’un projet). Je les cite pour mémoire :

  • l’Européen Extremely Large Telescope ou E ELT
  • l’international Thirty Meters Telescope ou TMT
  • l’étasunien Giant Magellan Telescope ou GMT
  • le télescope solaire étasunien Daniel K. Inouye Solar Telescope ou DKIST
  • le projet de télescope solaire européen European Solar Telescope ou EST

Ce fut une réunion passionnante (d’après les bravos recueillis 😇 😊 ).

Pour répondre à la question financière posée par Didier, voici pour information :

  • Budget de l’E ELT : 1,1 milliard €
  • Budget du TMT : 1,4 milliards de $
  • Budget du GMT : 1 milliard de $
  • Budget du DKSIT : 344 millions de $
  • Budget du EST : 270 millions €

Le seul chiffre fiable est celui du DKSIT, puisqu’il est en phase d’essais et donc terminé.
Pour les autres, ces budgets seront très certainement dépassés voire explosés …


 

Voir les commentaires

Rédigé par AAS SAINT-LAURENT-BLANGY

Publié dans #ASTRONOMIE

Repost0

Publié le 17 Février 2020

Club astronomie : En quête d'extraterrestres !

Certaines séances du club astronomie de Saint-Laurent-Blangy sont proposées par les membres. C'est Philippe Plancq qui a conduit la dernière séance sur le thème « En Quête d’Extraterrestres ».

Philippe a commencé par nous rappeler l’origine du mythe des martiens avec la soi-disant observation des «canaux» de la planète Mars dans les années 1890, « preuve » de l’existence d’une civilisation martienne avancée. Camille Flammarion y croyait et H.G. Wells a écrit « La Guerre des Mondes ».
Il nous a rappelé la série de questions que s'est posées le physicien italien Enrico Fermi (l’un des pères de la bombe atomique américaine) en 1950, alors qu'il débattait avec des amis de la possibilité d'une vie et d'une visite extraterrestre. Et il nous a décrit le paradoxe qui porte son nom à présent. Paradoxe qui en le simplifiant, nous questionne : « S'il y avait des civilisations extraterrestres, leurs représentants devraient être déjà chez nous. Où sont-ils donc ? »
Dans la foulée, il nous a décrit les vagues de soucoupes volantes qui se sont succédées depuis ces années 1950 dont l’affaire « Rosswell ».
Philippe est ensuite revenu sur le signal « Wow ! » . Ce signal « Wow! » est un signal radio puissant, à bande étroite et centré sur la raie à 21 centimètres, capté le 15 août 1977 par le radiotélescope de l'université d'État de l'Ohio surnommé The Big Ear. D’origine inexpliquée, ce signal, qui a duré 72 secondes et n'a plus été détecté depuis, est toujours considéré comme d’origine extraterrestre.
Et pour que nous puissions prendre conscience de la difficulté de détection d’une civilisation extraterrestre éventuelle, Philippe nous a décrit la Formule de Drake. La première observation en radio-astronomie du programme SETI fut réalisée en 1960 par l’américain Francis Drake, alors jeune astronome à l’observatoire de Green Bank en Virginie. Pour justifier sa tentative et estimer ses chances de pouvoir détecter une civilisation extra-terrestre, il a proposé un calcul approché, connu maintenant sous le nom d’équation de Drake.

Ce fut une réunion passionnante et très ludique. Bravo à l’animateur Philippe !
 

Club astronomie : En quête d'extraterrestres !

Voir les commentaires

Rédigé par AAS SAINT-LAURENT-BLANGY

Publié dans #ASTRONOMIE

Repost0

Publié le 6 Février 2020

L'AAS organise une conférence le jeudi 12 mars 2020 à 18h00 sur le sujet du "Cyber Harcèlement" à la Cyber Base de Saint-Laurent-Blangy.

Il est prudent de réserver (car les places sont limitées) auprès de Géry au 03 21 07 99 44.

La conférence portera sur la lutte contre le harcèlement sur les réseaux sociaux :

  • Compréhension du phénomène ;
  • Prévenir et se protéger ;
  • Débat et questions/réponses
Conférence sur le Cyber Harcèlement le 12 mars 2020 à Saint-Laurent-Blangy

Voir les commentaires

Rédigé par AAS SAINT-LAURENT-BLANGY

Publié dans #AGENDA, #CYBER-BASE

Repost0

Publié le 13 Janvier 2020

 

 
Ray a présenté l’historique des techniques d’observation depuis Galilée jusqu’à l’aube de l’optique adaptative.
Ce fut une réunion très instructive et conviviale.
 

 

Voir les commentaires

Rédigé par AAS SAINT-LAURENT-BLANGY

Publié dans #ASTRONOMIE

Repost0